FINANCEMENT
 
VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPERIENCE

Qu'est - ce - que c'est ?

C?est une voie d?accès à la certification fondée sur la reconnaissance de l?expérience. Elle part du principe que les compétences acquises au travail ou dans des activités associatives, sportives, syndicales ont une valeur équivalente aux connaissances apprises sur les bancs de l?école.
Concrètement, il existe aujourd?hui deux dispositifs de validation.
La VAP 85 (validation des acquis professionnels régie par le décret du 23 août 1985) permet de suivre un cursus de l?enseignement supérieur sans le diplôme normalement requis à l?entrée, par exemple de préparer un DESS sans être titulaire d?une maîtrise. Sont prises en considération les formations suivies par le candidat, ses activités professionnelles, salariées ou non, mais aussi ses connaissances et aptitudes acquises hors de tout système de formation. Ce texte ouvre également les portes de l?université aux non-bacheliers, sous réserve qu?ils soient âgés de 20 ans au moins et qu?ils aient arrêté leurs études initiales depuis au moins deux ans.
La VAE, créée par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, permet d?obtenir tout ou partie d?un diplôme, d?un titre professionnel ou d?un CQP (certificat de qualification professionnelle) de branche, sans nécessairement passer par la formation, ni par un système d?examen ou de contrôle continu.

Financement

  • Si vous êtes salarié sous contrat à durée indéterminée ; ancien salarié sous contrat de durée déterminée ou encore salarié intérimaire et estimez que tout ou partie de votre expérience professionnelle ou personnelle est bien en rapport avec la certification professionnelle que vous souhaitez obtenir, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d?un congé spécifique (« congé VAE ») afin de préparer votre dossier et participer aux épreuves de validation.
  • Les frais induits par la validation peuvent, par ailleurs, être pris en charge par le FONGECIF (ou l?OPACIF) dont dépend votre employeur.